3 questions simples pour vous rapprocher de votre ado
0

Il semble toujours y avoir une phase dans la vie de votre enfant qui est plus noire que les autres. Une période pendant laquelle vous n’êtes plus drôle ou divertissant et où soudainement vous ne pouvez plus comprendre leurs problèmes. Que cet âge soit 11 ou 14 ans, presque tous les enfants passent par cette période tant redoutée des parents. Après quelques temps, vous remarquerez des changements hormonaux, une nouvelle maturité et un désir d’indépendance qui causera des ravages à votre relation autrefois calme et civile.

L’une des meilleures choses que vous pouvez faire en tant que parent est de maintenir une connexion avec votre adolescent, cette même connexion que vous avez nourris depuis leur naissance. Tandis qu’il n’y a pas une liste de questions standard qui pourraient surmonter les murs qui se sont tranquillement bâtis entre vous, ces trois questions, aussi simples soient-elles, vous aideront à communiquer avec votre ado, chose qui semble de plus en plus difficile. En s’ouvrant à votre ado en essayant de communiquer avec lui, il réalisera tôt ou tard que vous, ses parents, êtes sincèrement intéressés à découvrir ses désirs, ses besoins et ses idées. Par dessus tout, votre ado vous considérera éventuellement plutôt comme un accompagnateur autoritaire plutôt qu’un patron qui ne comprend rien de rien de ses problèmes personnels.

1. Dis moi ce que tu as vu de plus drôle sur Internet aujourd’hui.

Cette question accomplie deux choses : 1) Elle commence une conversation de façon subtile et légère et 2) elle permet de découvrir les intérêts de votre ado. Les conversations avec votre ado n’ont pas toutes besoin d’être lourde et sérieuse. Parfois, une petite histoire comique ou la dernière vidéo virale peuvent aider à forger une relation plus forte. En donnant la parole à votre ado, vous leur permettez de diriger la conversation et d’être le centre d’attention. Même si, parfois, vous ne comprenez pas nécessairement comment votre ado prend autant de plaisir à voir un chat tomber d’une télévision, il est important de s’intéresser à son histoire et de rire avec lui.

Si votre ado n’est pas branché sur Internet comme la plupart des jeunes aujourd’hui, l’encourager à raconter une histoire drôle qui ce serait passé à l’école peut avoir le même effet. Vous intéresser à ses amis est tout aussi important.

2. Si tu pouvais changer une règle de la maison, quelle serait-elle et pourquoi ?

Le volet le plus important de cette question est le pourquoi. Bien sûr, la majorité des adolescents voteraient contre passer l’aspirateur, sortir les poubelles, défaire le lave-vaisselle, avoir un couvre-feu, etc. Mais ce qu’ils en pensent est important et devrait être considéré.

En tant qu’adolescente, ma tâche était d’épousseter les ventilateurs au plafond une fois par semaine. Je détestais cela. Profondément. À chaque semaine, mes parents devaient me pousser à le faire, et je finissais toujours par le faire, mais à contrecœur et avec une attitude désagréable. Un jour ma mère m’a demandé pourquoi je détestais tant exécuter cette tâche. Je lui ai dis que je n’aimais pas traîner l’échelle à travers la maison et comment l’aspirateur coupait toujours une fois au-dessus de ma tête. Le lendemain, elle est arrivée avec plumeau, léger et extensible, qui me permettait d’atteindre les ventilateurs au plafond sans recourir à une échelle. Ma tâche n’est pas que devenue plus facile, mais surtout, je pouvais désormais l’effectuer en deux fois moins de temps.

Ce n’est pas parce que votre ado vous dit qu’il n’aime pas ses tâches ou encore qu’il aimerait un couvre-feu plus flexible que vous devez se plier à ses demandes. Mais comprendre pourquoi il n’aime pas une certaine tâche pourra vous permettre de trouver des idées pour l’aider à améliorer l’exécution de cette tâche particulière. Si c’est un règlement que vous refusez de changer, comme par exemple le couvre-feu, une conversation sur pourquoi il en est ainsi peut aider votre ado à comprendre son utilité et d’être moins contre les règles.

3. Si tu avais 1000$ à dépenser en une journée, sans pouvoir la dépenser sur des biens matériaux, que ferais-tu ?

Cette question exige nécessairement un minimum de réflexion, car généralement les adolescents se précipitent vers les biens matériaux: la Xbox, la PlayStation, le maquillage, les vêtements et autres sont probablement ce qu’ils achèteraient s’ils recevaient de l’argent. Mais les biens matériaux ne permettent pas aux parents de percer les vrais intérêts de votre ado. En utilisant cette approche, les réponses seront nécessairement des activités plutôt qu’une liste de Noël prématurée.

Xoxo Melany

Leave a Comment




*